Nos valeurs

CHARTE D'ACCUEIL
 ACCUEIL

Nos objectifs

  • Un service public au plus proche de la demande (souplesse, écoute, disponibilité, ajustement, évaluation, analyse de pratique)
  • Une qualité d’accueil basée sur l’évolution de notre rôle éducatif (formation, sécurité)
  • Accueil des enfants en difficulté ou en situation de handicap (inclusion, mixité sociale, différence, formation, soutien, adaptation)
  • L’enfant est une personne (unicité, rythme individuel, besoin, sécurité affective, respect)
  • Coéducation, le partenariat entre parents et professionnels (confiance, communication, respect, écoute, disponibilité)

 

Je suis petit mais important

« Je suis petit mais important. J'ai le droit d'être respecté, et mes parents aussi, dans tous les lieux ou je suis accueilli, avec ou sans eux. Et j'ai le droit de ne pas avoir peur et de ne pas avoir mal quand on me soigne. Les gens qui travaille dans ces lieux ou je reste un peu, mais ou je ne fais que passer, devraient savoir que j'ai un nom, que j'ai une histoire, que j'ai un avenir, que je ne suis pas un prix de journée, et que mes parents ne sont ni des visiteurs, ni des gens qui n'y connaissent rien. »  -  Janusz Korczak

 « L’enfant est un individu unique : pour apprendre il doit se sentir accepté, aimé, en sécurité et acteur d’un environnement qui l’encourage, le nourrit, le soutient. »  -  Maria Montessori

Quand je deviendrai petit « Vous dites : c’est fatiguant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se baisser, s’incliner, se courber, se faire tout petit. Là vous avez tort, ce n’est pas cela qui fatigue le plus, c’est le fait d’être obligé de s’élever, de se mettre sur la pointe des pieds jusqu’à la hauteur de leurs sentiments, pour ne pas les blesser. » -  Janusz Korczak

 

 

RESPECT
  • Respecter l’enfant dans son unicité, c’est adapter un environnement répondant à leurs besoins

 pyramide de maslow

 

  • Respecter les parents en tant que principaux acteurs éducatifs de leurs enfants, c’est entendre leurs demandes, répondre à leur besoins, les considérer comme un partenaire.

ralation animateur parent

 

  • Respecter les professionnels en tant que modèle éducatif, c’est considérer leur travail et leurs compétences au service des familles.
 EMPATHIE

L'empathie est une notion désignant la « compréhension » des sentiments et des émotions d'un autre individu voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances... C’est une faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent.

Mais il ne faut pas confondre avec sympathie ou compassion. La sympathie consiste aussi à comprendre les émotions d'une autre personne mais elle comporte une dimension affective supplémentaire. Il ne s'agit donc pas là "d'être sympa" avec quelqu'un, mais de s'impliquer en intégrant les émotions de l'autre et en se les appropriant. L'empathie tend vers l'objectivité (sans y prétendre) quand la sympathie est bien plus subjective. La compassion est le sentiment par lequel on est porté à percevoir ou ressentir la souffrance des autres.

empathie

 

 NON JUGEMENT

Il est impossible de ne pas juger, la nature humaine est ainsi faite que nous avons des avis, des sentiments, des idées, orientés par nos valeurs, notre éducation et notre culture. Cependant, nous pouvons faire l’effort de ne pas régir nos paroles et nos actes par nos jugements. C’est en cela que ne pas juger, c'est accepter l'autre tel qu'il est, tel qu'il se ressent ; c'est accepter ses forces, c'est accepter ses faiblesses, ses doutes, ses contradictions … lui tout entier, elle tout entière, dans leur globalité …

Le non-jugement, est une qualité essentielle pour que le climat de confiance soit présent dans la Relation.

 BIENVEILLANCE

 La bienveillance au sein de la relation professionnel / enfant / parent se base sur le savoir être et la communication :

  • - La bienveillance passe d’abord par soi, nous avons droit à l’erreur et il est essentiel de savoir exprimer ses propres besoins.
  • - La communication non-verbale (geste, posture, regard) est aussi voire plus importante que les mots. Le sourire est la clé d’accès au plaisir d’être ensemble.
  • - La bonne intention ne suffit pas à comprendre l’autre si on reste centré sur soi et ses propres critères. L’ego est à mettre en sourdine pour mieux entendre l’autre.
  • - L’empathie permet de mieux comprendre l’autre afin de trouver des solutions adaptées aux besoins qui sont exprimés.
  • - La coopération invite à chercher ensemble une solution positive pour chacun.
  • - L’éloge, le compliment, l’émerveillement boostent la motivation et l’estime de soi dans un processus dynamique « donnant-donnant »

 

BIENTRAITANCE
  • Elle vient s’adosser au terme de bienveillance. La bientraitance signifie prendre soin de…
  • Elle s’oppose aux douces violences qui sont ces instants éphémères où le professionnel se laisse emporter par un jugement, un a priori, une étiquette, un geste brusque….sans préméditation ni volonté de faire mal à l’enfant, ces gestes, paroles, regards placeront de manière répétée l’enfant en situation d’insécurité affective.
  • La bientraitance repose sur une attitude vigilante, résolument positive destinée à prévenir les douces violences, à bien traiter les enfants, les parents…. Et à bien se traiter soi-même !
  • Être bienveillant c’est être attentif aux petites choses du quotidien, c’est-à-dire apprendre à percevoir les demandes de l’enfant s’y adapter, écouter, rassurer, valoriser ses parents.
 DISPONIBILTE
  • La disponibilité est très importante pour donner l’exemple, il s’agit d’être présent entièrement, sans être parasité par d’autres distractions. Une présence totale et attentive constitue une sécurité affective et physique pour l’enfant. En ce sens, l’observation permet d’être d’autant plus attentif aux besoins et aux capacités des enfants.

 

 ECOUTE
  • L’écoute constitue un élément indispensable pour contribuer à l’éducation de l’enfant. Savoir écouter l’enfant est une méthode adéquate pour se rapprocher de lui et pour savoir ce dont il a besoin. Les professionnels qui prennent le temps d’écouter les enfants sont considérés par eux comme un confident et un pilier qui peut donner du soutien.

 

 VALORISATION
  • La valorisation permet d’augmenter l’estime de soi. Elle passe par des compliments, par des regards soutenant et par la mise en avant des compétences, du travail de l’enfant. Les professionnels donneront l’occasion à l’enfant de prendre confiance en lui en s’appuyant sur le positif, en le rendant autonome mais aussi en apprenant à l’enfant à accepter ces échecs, la frustration. Pour se faire, une relation de confiance doit exister entre l’enfant et le professionnel. Cela fait partie d’un processus dynamique : par a valorisation, le professionnel va gonfler l’estime de l’enfant et en retour celui-ci va renvoyer de l’énergie positive qui augmentera également l’estime du professionnel.
  • Il en est de même pour la relation entretenu avec les parents. Ainsi ce processus s’inscrit dans un système triangulaire entre parent, enfant et professionnel. 

Actualités

Le "Portail Famille" est ouvert

 

Le "Portail Famille" est ouvert depuis le 15 décembre 2016.

Vous trouvez l'accès sur le menu situé à gauche du site CAP.

Facebook EAJE

Facebook ACM